• Turbot en croûte

    Hier soir j'ai préparé un turbot en croûte qui provenait directement d'un bateau de pêcheurs Normands. Sur la digue, on s'est dit, et si on le rapportait à Paris ? Et c'est comme ça qu'il est arrivé chez nous. Le turbot a passé quelques semaines dans le congélateur puis hier soir, c'était son soir. Je l'ai sorti de sa torpeur glacée et lui ai préparé un habit de fête. Une croûte à base de pistaches, noisettes, amandes effilées et sésame. Miam.  

    Ustensile : un mortier

    Recette du turbot en croûte

    Pour 4 personnes

    • Un turbot entier de 2 kg

    La croûte

    • 50 g de beurre
    • 2 cuil. à café de graines de sésame (doré ou non)
    • 10 pistaches décortiquées
    • 10 noisettes
    • 1 cuil. à soupe d'amandes effilées
    • Option : quelques tronçons fins de céleri

    Comment préparer le turbot en croûte

    • Torréfier légèrement dans une poêle bien chaude sans matière grasse les graines de sésame. Réservez.
    • Renouvelez l'opération avec les pistaches, et les noisettes. Réservez. Puis torréfiez les amandes effilées.
    • Laissez refroidir et écrasez au pilon
    • Préchauffez le four à 200°.
    • Déposez le turbot sur une feuille de papier sulfurisée, peau côté plaque du four.
    • Recouvrez le turbot du mélange pilé (si vous avez du céleri, découpez une branche en petits tronçons fins et déposez sur le poisson puis recouvrez du mélange pilé)
    • Déposez des petits morceaux de beurre sur le poisson et enfournez pour 20 min.
    • J'ai servi le tout avec des fèves cuites al dente et assaisonnées d'huile d'olive et de jus de citron et d'un peu de riz.

    Recette inspirée du livre Des comptoirs à la cuisine, d'Olivier Roellinger


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :