• Une soupe toute en morceaux, au choux de Bruxelles, lardons, oignons, gentiment aromatisée d'un soupons de gingembre, le tout assaisonné d'un pesto parmesan choux de Bruxelles huile d'olive. Elle a du classique cette soupe au choux de Bruxelles, elle a de l'étonnant avec son drôle de pesto, elle a juste le goût qu'il faut pour les fâchés du choux de Bruxelles. Et puis, il y a ce blog génial déniché il y a peu... cette B.Wak qui a osé appeler son blog "je veux être bonne"... non sans décrocher le prix du coup de cœur cuisine du grand prix blogueuse ELLE .

    Sans plus attendre, rendez-vous sur la recette de la Soupe et pesto aux choux de Bruxelles du blog Je veux être bonne. Remplacez le choux noir par du chou vert. Et pour le pesto, si vous n'avez pas de graines de tournesol, pas grave. C'est déjà très bon avec les choux de Bruxelles, le parmesan, le citron et l'huile.

    je veux être bonne


    votre commentaire
  • Préparez soupes et veloutés maison avec un légume unique. Car c'est en vous attelant à un seul sujet que vous vous vivrez des émotions culinaires autour de légumes difficiles, oubliés - ou vagues souvenirs de cantines puantes ou de déjeuners mauvais et interminables chez la vielle tante. C'est vrai quoi, le potimarron, le panais ou le topinambour, on commence par l'aimer en velouté puis on finit par le servir nature, juste rôti, avec une viande. Et ce jour là, debout dans la cuisine, vous crierez victoire les bras en l'air ! Exit les frites du congélo ; vous aurez attaqué un tajine de veau et ses morceaux de potimarron ou un poisson poêlé et ses topinambours sautés. Aïe Aïe Aïe.

    Mais comme il faut bien commencer par le commencement, débutez en douceur avec veloutés et soupes. Cherchez pas midi à quatorze heure. Quelque soit le légume, opérez ainsi : je découpe le légume, je cisèle l'oignon ou l'échalote, l'ail si vous aimez ; je prépare un bouillon de volaille. J'ai de la crème liquide au frigo. Là, je fais sauter mes oignons/échalotes, j'ajoute l'ail, je dépose mes légumes, je couvre de bouillon, je cuits, je mixe et j'ajoute la crème liquide - toujous de la crème.. le gras c'est bon. J'assaisonne, je goûte, j'assaisonne encore, je goûte encore... J'ajout une épice, seulement si je veux et si je le sens. Et je sers.

    Ci dessous, une recette de velouté de potimarron. Et en variante, avec de la courge musquée ou butternut, de l'hélianthis, du panais, du chou-fleur, des châtaignes, navet au gingembre...

    Astuce : adaptez la quantité de liquide pour éviter que votre velouté ne soit trop liquie. Pour cela, réservez une bonne quantité de liquide de cuisson juste avant de mixer. Puis mixez et en ajouter du liquide de cuisson jusqu'à la consistance souhaitée.

     

    Velouté de potimarron

    Pour 6 personnes

    • 1 potimarron de 1 kg
    • 2 échalottes et si vous le souhaitez 1 gousse d'ail
    • 1 litre de bouillon de volaille
    • 20 à 30 cl de crème liquide

     

    Comment préparer un velouté de potimarron

     

    • La peau du potimarron est tout à fait comestible, alors retirez simplement les parties un peu noires qui pourraient colorer votre velouté. Puis découpez le reste en gros cubes.
    • Epluchez, lavez et ciselez finement les échalotes puis faites-les revenir à feu doux dans un filet d'huile d'olive.
    • Ajoutez les cubes de potimarron et faites sauter 5 min en remuant.
    • Versez le bouillon de volaille et faites cuire à couvert 15 à 20 minutes.
    • Vérifiez la cuisson du potimarron à l'aide de la pointe d'un couteau.
    • En fin de cuisson, mixez. Ajoutez la crème liquide.
    • Rectifiez l'assaisonnement en sel et en poivre et réservez chaud.
    • et pourquoi pas avec avec de la courge musquée ou butternut, de l'hélianthis, du panais, du chou-fleur, des châtaignes...

    Et vous, les veloutés ? vous aimez lesquels ?

     

    J'aime bien les objets du site Les petites emplettes. De bonnes idées de cadeaux pour la table notamment : nappes, set en feutre, torchon étamine, étiquette de table... jetez un oeil et dites-moi

    les petites emplettes

    votre commentaire
  • Avant la recette du velouté de pois cassés... en CAP de cuisine. Il n'est que 7h45 du matin et le laboratoire de cuisine est annexé par 12 apprentis cuisine besogneux : au pas de course, il faut ranger les énormes chariots de vaisselle de la veille, sortir les ingrédients pour les recettes du jour, allumer tous les fourneaux, affuter ses couteaux, relever les températures des frigos, parcourir d'un oeil les recettes affichées au tableau, et se mettre au garde à vous devant le chef quand 8h sonne à l'horloge. Ça rigole sous cap mais ça bosse devant le chef. Nous, on a beau en avoir dans la casserole, lui, le chef, il a passé 15 à 20 ans de sa vie chez les plus grands de la cuisine, alors pour lui arriver à la toque, il va falloir en brider des pintades, en tronçonner du homard, en sauter, griller ou rôtir des pièces de boeuf. et toc.

    Velouté de pois cassés

    Pour 4 personnes

    • 350 g de pois cassés verts
    • 50 g de poitrine de porc (ou des lardons)
    • 40 g de vert de poireaux
    • 40 g de carottes
    • 40 g d'oignons
    • 1 bouquet garni
    • 1 gousse d'ail
    • 1 litre de bouillon de volaille
    • Crème fraîche

    Pour préparer ce velouté de pois cassés

    • Sans une grande casserole, faites sauter la poitrine de porc découpée en petits cubes - ou les lardons-.
    • Ajoutez les légumes lavés et découpés en petits cubes. Faites suer 4 à 5 min.
    • Ajoutez les pois cassés, le bouillon de volaille, le bouquet garni et l'ail.
    • Portez à ébullition et faites cuire, à couvert, environ 45 minutes.
    • Retirez alors le bouquet garni, mixez, passez au chinois.
    • Ajoutez 1 à 2 grosses cuil. à soupe de crème fraîche.
    • Servez avev des croûtons (faits maison si possible !)

    200 tables jeunes cuisine

    Vous connaissez Le Carnet Omnivore 2011 ? sixième édition ? Vous y trouverez la liste des 200 tables 100% jeune cuisine. Courez l'acheter !


    votre commentaire
  • On a préparé le velouté de potiron au lait de coco de William Ledeuil . Gonflée de bonheur, j'ai cru me transformer en citrouille.

    L'autre jour un colis m'est arrivé d'une personne avisée ayant connaissance de ma déférence pour la cuisine de William Ledeuil , ce grand chef étoilé au 'répertoire d'ici et d'Asie'. L'objet en question était son dernier livre de recettes la cuisine de William Ledeuil  - vient de paraître aux Ed. Albin Michel.

    C'est avec ce genre de bible qu'on thaïe le boeuf carotte, qu'on chinoise tranquilement le poulet mariné, qu'on japonise soupes et bouillons. 'La citronnelle, le gingembre, le wasabi, entre autres rhizomes et herbes fraîches rapportés d'Asie du Sud-Est et du Japon'*, quittent l'Empire du Soleil Levant, sautent la muraille de Chine pour illuminer vos cuisines. Elle est simple la cuisine inspirée d'Asie. Elle est saine et savoureuse. 

    Le livre de recettes la cuisine de William Ledeuil Ed. Albin Michel - Ze kitchen galerie

    Trêve de plaisanterie, amis, si vous n'avez jamais cuisiné asiatique... et si l’expérience vous tente, sachez qu'apprendre à cuisiner asiatique n’est pas si compliqué. Il suffit de s’équiper des bons ingrédients et de suivre pas à pas des recettes choisies. Caoch... j'ai préparé pour vous 3 articles faciles à ce sujet :

    1. S'initier à la cuisine asiatique, mes 6 conseils pour bien débuter
    2. Ma liste des produits asiatiques pour cuisiner chinois, vietnamien ou thaï
    3. Ma cuisine asiatique, mes 7 recettes faciles pour se lancer

     

    La recette du velouté de potiron au lait de coco -

    extrait de velouté de potiron au lait de coco et aux cèpes

    • 60 cl de bouillon de volaille
    • 60 cl de lait de coco
    • 400 g de potiron
    • 3 tiges de citronnelle (si vous n'avez pas de citronnelle... faites l'impasse)
    • 4 cuil. à soupe d'huile d'olive

    Déroulé  de La recette du velouté de potiron au lait de coco

    • Commencez par épluchez le potiron puis découpez-le en gros cubes. Faites précuire au micro-ondes 10 minutes avec 2 cuil. à soupe d'huile d'olive.
    • Retirez la première feuille des tiges de citronnellle. Coupez l'extrémité dure. Découpez les tiges en deux dans le sens de la longueur. Dans une grande poêle, faites-les revenir doucement avec de l'huile d'olive.
    • Ajoutez le potiron et 1 louche de bouillon et faites cuire pendant 15 à 20 min à feu doux.
    • Ajoutez le reste du bouillon et poursuivez la cuisson à feu très doux et à couvert pendant 20 min.
    • Ajoutez le lait de coco, portez à ébullition, baissez le feu et faites cuire qq minutes à découvert.
    • Mixez et passez au chinois.

    * mots de l'irrésistible François-Régis Gaudry, journaliste à l'Express.


    votre commentaire
  • Au départ on ne peut pas dire que j'étais experte en bouillon. Mais à force de vouloir très fort que le bouillon s'envole haut dans ses senteurs, exotiques ou franchouillardes, on finit par trouver le truc. Un bon bouillon n'est pas nécessairement prévu pour rassasier les férus du bol. Un bon bouillon est léger, rafraîchissant. Aussi sain et thérapeutique que la décoction de l'herboriste. Tout est affaire de simplicité et d'inspiration. Williame Ledeuil, chef du Ze Kitchen Galerie est désormais une référence en matière de bouillon. C'est même la base de sa cuisine. Plus de sauce, plus de farine.. seulement du bouillon pour lier le plat. 

       

    Ce qu'il faut savoir, c'est que l'ingrédient principal, c'est bien le bouillon : dans la marmite, l'on jette les ingrédients qui vont donner corps au bouillon. Mon credo : que ça bouillonne d'herbes aromatiques et de légumes. Ensuite, c'est chacun à sa guise, qui de nouilles, qui de viandes, qui de poissons, qui de légumes.

    Pour le servir, point de louches ni de soupières. A l'aide d'une écumoire, l'on dispose dans de jolis bols la garniture - nouilles, viande, poisson ou légumes (qui ont été cuits soit dans le bouillon, soit à part) ainsi que quelques ingrédients qui ont composé le bouillon. L'on dépose les bols sur la table. L'on assit les convives. Le bouillon filtré est alors proposé dans une théière et versé bouillant sur la garniture. L'on ajoute des herbes fraîches finement ciselées et quelques gouttes de citron frais. C'est fait.

    Voici une première recette de bouillon pour poisson. Un cabillaud fraîchement sorti du poissonnier.

    Vaisselle Jars

     

    Le bouillon d'inspiration asiatique et son cabillaud

    Pour 4 personnes

    • 4 tranches de caillaud
    • 1 grosse échalote ou 3 petites
    • 2 gousses d'ail
    • 2 tiges de citronnelle
    • 1 citron vert (zeste et jus)
    • 1 cuil. à soupe de gingembre finement haché
    • 6 belles queues de crevettes crues et décortiquées
    • 100 g de champignons de Paris
    • 1 grosse carotte
    • 1/2 branche de céleri
    • 1 litre d'eau
    • 1/2 cube de bouillon de poisson
    • Sel et poivre
    • 1 petite botte de coriandre

    Déroulé de la recette

    • Pelez les échalotes et l'ail et émincez-les.
    • Enlevez la première feuille des tiges de citronnelle et émincez finement le blanc.
    • Prélevez le zeste du citron vert et pressez le jus. Réservez le jus.
    • Hachez finement le gingembre.
    • Egouttez les champignons.
    • Dans une casserole à fond épais, chauffez l'huile et ajoutez les échalotes, l'ail, la citronnelle, le zeste de citron vert et le gingembre et faites suer environ 8 minutes.
    • Ajoutez les queues de crevettes crues et décortiquées et les champignons et poursuivez la cuisson 5 à 7 min.
    • Pendant ce temps, lavez, épluchez et découpez grossièrement carotte et céleri.
    • Versez dans la casserole l'eau froide, le cube de bouillon de poisson, les carottes et le céleri.
    • Salez et poivrez. Dans un premier temps, vous pouvez mettre au moins 1 cuil. à café de gros sel.
    • Portez à ébullition puis passez à feu doux et laissez frémir au moins 30 min - jusqu'à 1 heure si vous en avez le temps.
    • Pendant que le bouillon frémit, préparez 4 bols de service assez profonds.
    • Au bout de 30 min (ou plus) de cuisson, vérifiez l'assaisonnement du bouillon. Rectifiez.
    • Déposez dans la casserole les tranches de cabillaud. Laissez cuire 5 min à peine.
    • A l'aide d'une écumoire, déposez une tranche de cabillaud dans chaque bol, ajoutez quelques légumes et garniture du bouillon.
    • Filtrez le bouillon, versez-le dans une théière, déposez les bols sur la table et lorsque les convives sont en place, versez dans chaque bol le bouillon chaud.
    • Ajoutez quelques gouttes de citron vert et de la coriandre fraîche hachée finement.
    • C'est prêt.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique