• Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Poule au pot façon Poule au blanc

     

    Pour tout vous dire, je n'avais jamais cuisiné de Poule au Pot. J'avais relégué, non sans nostalgie, cette recette au rang des plats d'hiver de nos enfances et m'interdisais d'arracher à mes souvenirs le goût de la sauce onctueuse, pâle et citronnée qui nappait copieusement la bête. N'empêche, en rentrant vendredi d'une après midi en goguette, j'ai retrouvé Luc en cuisine, tout affairé devant sa cocotte en fonte noire et sa belle poule dodue plongée dans son jus. Miam... D'un naturel curieux, j'ai mis le nez dans ses casseroles et lui ai arraché les secrets de cette belle poule. Devinez quoi : la Poule au Pot ça se prépare facile en 15 min chrono... quelques légumes à découper grossièrement, un vague petit roux à concocter en fin de cuisson, on laisse mijoter 2h30.. L'effet finale est saisissant. Courrez vous acheter une poule.

    Poule au pot guilaine de seze

    Poule au pot façon Poule au blanc

    Préparation 15 min - Cuisson 2h30

    1 poule
    1 cube de bouillon de volaille
    1 cube de bouillon de légumes
    2 clous de girofle
    2 étoiles d'anis
    2 oignons
    2 carottes
    2 navets
    2 blancs de poireaux
    20 cl de vin blanc
    sel fin
    poivre du moulin
    60 g de beurre
    50 g de farine
    1 citron (jus)
    1 jaune d'oeufs

    • Dans une grande cocotte, préparez le bouillon en faisant fondre les cubes de volaille et de légumes dans 2 litres d'eau bouillante. 
    • Ajoutez le vin blanc, les oignons épluchés et coupés en 4, les clous de girofle, les anis étoilée, salez, poivrez. 
    • Déposez la poule dans le bouillon et laissez cuire doucement 1h à couvert. 
    • Pendant ce temps, épluchez et lavez les carottes, les navets et détaillez-les en gros cubes.
    • Lavez et coupez les blancs de poireaux en tronçons.
    • Au bout d'1 heure de cuisson, ajoutez tous les légumes puis laissez cuire pour 1 heure 30 supplémentaire.
    • A la fin des 2 heures 30 de cuisson, retirez les légumes et la poule de la cocotte. Réservez. 
    • Filtrez le bouillon dans un récipient afin de le garder. Il servira pour la sauce. 
    • Dans la cocotte, faites fondre le beurre. 
    • Hors du  feu, ajoutez la farine et remuez pour ne pas avoir de grumeaux.
    • Remettre sur feu doux et ajoutez le bouillon petit à petit en remuant bien pour faire un roux blanc. La sauce doit avoir une belle consistance crémeuse. 
    • Dans un bol, mélangez le jaune d'oeuf avec le jus de citron. Versez dans le roux blanc et remuez. 
    • Remettre la poule et les légumes dans la cocotte. 
    • Servez avec du riz.
    • Ce plat est encore meilleur préparé la veille.

    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Il neige... recette d'un velouté à la coriandre

     

    vous trouverez la recette du velouté de carotte à la coriandre en bas de ce post.

    Beaujolais neige guilaine de seze 2

    Il neige sur mon Beaujolais natal

    Les ceps de vigne s'alignent comme une armée de petits soldats vêtus de noir. C'est l'époque de la taille.  Au loin sur les collines de minces colonnes de fumée identifient les viticulteurs qui s'activent dans le froid. La taille de la vigne débute à la fin de l'automne et dure environ trois mois. C'est elle qui conditionne la quantité et la qualité de la future vendange. 

    Beaujolais neige guilaine de seze

     
    Il faut peu d'ingrédients pour cette soupe. De la carotte, de l'ail et de la coriandre. Testez plutôt ! Cette recette est issue du livre de recettes que je consulte très régulièrement "A préparer en 15 minutes maxi" de Anne-Cécile Sarfati (Ed. Albin Michel)... 


    Velouté de carotte à la coriandre
    Pour 4 personnes
    1 kg de carotte
    2 cuil à café d'ail coupé
    4 cuil. à café de coriandre fraîche
    3 cubes de bouillon de volaille
    3 grosses cuil. à soupe de crème fraîche
    Poivre du moulin

    • Eplucher les carottes, les rincer et les couper en rondelles. Les mettre dans l'auticuiseur avec l'ail, les cubes de bouillon et 1,5 litres d'eau
    • Faire cuire 5 min après la montée de la pression
    • Mixer directement dans l'autocuiseur avec la coriandre et la crème fraîche
    • Poivrer
    • Servir

    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités

    Chipiron ou calamars au citron vert

    Emma. On a tendance à appeler notre petite fille Le Chipiron

    Derrière ce nom se cache de la rondeur, de la tendresse, une peau lisse, fragile et diaphane. C'est si rond, c'est si bon le chipiron. Quel amour de chipiron...

    Image 2

    Sur la côte basque, chipiron est le nom donné aux encornets et calamars. Dans le midi on parle de supion. 
    Moi je dis qu'il faut toujours avoir en stock quelques chipirons, calamars ou encornets - surgelés. Le soir, quand il se fait tard, que le frigo est vide et que vous n'avez plus d'idées, jetez donc quelques unes de ces bestioles dans une poêle bien chaude, parfumez de quelques épices corsées, salez, poivrez, ajoutez de la crème fraîche et servez avec un riz. Le mélange est également savoureux dans une assiette de pâtes. 

    Souvent, dans notre micro-cuisine, Luc cuisine les calamars farcis au hachis de veau. La recette est délicieuse mais l'opération fastidieuse puisqu'il faut farcir une à une chaque bestiole, puis, avec des bâtonnets en bois, bien fermer l'objet - affreusement glissant - aux deux bouts. La poche à douille facilite un peu le travail... ça n'empêche, bien difficile d'être à l'heure avec une pareille recette quand vos 6 meilleurs amis débarquent affamés et réclament chacun un minimum de 6 encornets chacun. Le cauchemar. 

    On a trouvé plus pratique : le calamar sauté au citron vert. Il vous suffit de jeter dans une poêle les calamars et d'y ajouter le zeste du citron vert, puis le citron vert lui même découpé en quartiers et enfin de déglacer à la crème fraîche. Utilisez des blancs de calamars surgelés. 

    Donc jamais marre des calamars.

    Recette des calamars au citron vert

    Préparation : 5 min - Cuisson : 10 min
    Pour 2 personnes
    250 de blancs de calamars surgelés
    1 citron vert
    2 cui. à soupe d'huile d'olive
    1 pincée de piment de cayenne en poudre
    3 cuil. à soupe de crème fraîche

    • Laver le citron vert et le râper pour obtenir le zeste. 
    • Pelez le citron vert et le découper en petits quartiers. Réservez. 
    • Dans une poêle, faites chauffer l'huile d'olive et faire cuire à feu vif les calamars encore congelés, le zeste du citron vert et le piment de cayenne pendant environ 5 à 6 min. Videz l'eau de cuisson et faites revenir à nouveau les calamars pour obtenir une belle couleur dorée. Salez, poivrez. 
    • Ajoutez les quartiers de citron vert et faites revenir à nouveau pendant 3 min. 
    • Réservez les calamars dans un saladier et versez dans la même poêle la crème fraîche. Déglacez pendant 2 min. Ajoutez les calamars réservés à la crème fraîche, remuez et servez immédiatement avec du riz.

    votre commentaire
  • Cette semaine sur Arte... les aventures culinaires de Sarah Wiener

    2294906,templateId=scaled,property=imageData,height=177,scale=proportional,v=2,width=312,CmPart=com.arte-tv.www

    Ce soir, demain soir et ce jusqu'au vendredi 19 décembre, à 20h15, c'est devant la télé que vous me trouverez, accrochée aux aventures culinaires de Sarah Wiener
    Oui il s'agit bien d'une série TV. 
    Non, ça n'a rien à voir avec Desperate Houswife. 
    Sarah Wiener est une jeune chef-cuisinière d'origine autrichienne, installée à Berlin. Elle anime sur Arte des émissions culinaires genre road-movie en coccinelle rouge, à la rencontre de chefs, restaurateurs ou toute autre personne susceptible de transmettre un savoir faire culinaire.  

    L'année dernière, sur Arte, j'avais suivi de façon anecdotique ses 15 émissions tournées en France - à la rencontre de chefs français. Je l'avais trouvé sympathique avec sa voiture rouge. Cette année, elle tourne en Italie, et l'émission est encore mieux ficelée, la production plus percutante. Peut être est-ce aussi son amour de l'Italie et de sa cuisine qui me la rend si sympathique. 

    Bref sur Arte, avant hier elle était en Ligurie. Hier c'était le Frioul. Ce soir, ne ratez pas la Vénétie, demain l'Ombrie et ainsi de suite jusqu'en Toscane. Sarah Wiener reste une semaine dans chaque région, prend ses quartiers dans un hôtel et sillonne les alentours. Ce qui est intéressant finalement dans cette histoire, c'est que toutes les spécialités italiennes qui nous sont plus ou moins familières sont ici replacées dans leur contexte régionale...
     
    Le dernier jour, c'est elle qui cuisine... ricotta, polenta, chicorée de trévise, pesto sont tourneboulés à la sauce du jeune chef allemand ... Ahhhh l'Europe ! 

    Allez, fuyez le 20h, les luttes intestines de France Télévision. 
    Cette semaine, soyons Arte, soyons coccinelle rouge en Italie... suivons Sarah Wiener !

    PS : à quelques semaines de Noël, si vous cherchez une recette d'oie farcie à la sauce au vin blanc servie avec une polenta, rendez-vous sur www.arte.tv, la recette est là.


    2294848,templateId=scaled,property=imageData,height=81,v=1,width=143,CmPart=com.arte-tv.www

    votre commentaire
  • Emma est née dans un choux à la rose


    Emma est née une nuit du mois de novembre. Elle est entrée dans notre vie avec ses bonnes joues fraises tagada, sa chevelure de réglisse, et son minois de petite souris en pâte d’amande.

    C’est une pomme d’amour, une boule de sucre.

    Nous en sommes tout bouleversés.


     

    De retour à la maison, Luc avait préparé une jolie table, un bon déjeuner et un bouquet de fleurs plein de nos souvenirs, avec au milieu une belle rose délicatement parfumée.

    Pour le dessert, il a sorti d’une boîte de beaux choux parfumés d’une crème à la rose. Ca nous a fait sourire… on dit bien que les enfants naissent dans les choux ou même dans les roses !

    Nous avons donc placé ce jour sous le signe de la pâte à choux, de la crème pâtissière colorée et parfumée à la rose, du glaçage blanc et craquant… et nous l’avons dédié à Emma.

    Bienvenue dans notre monde Emma. Qu'il te soit sucré, fondant et réconfortant. 



    En aparté. Quelques mots sur Carl Marletti

    Dans le quartier, on a suivi l’installation et l’ouverture de la petite boutique du pâtissier Carl Marletti. Ses desserts nous sont devenus familiers. On n’en savait pas plus.

    Ce n’est qu’aujourd’hui que je fais le lien avec le  Millefeuilles du Café de la Paix ! Carl Marletti n’est autre que le chef pâtissier du Grand Hôtel Intercontinental de Paris (et donc du Café de la Paix), chef pâtissier à qui l’on doit les fameux Cinq Cents Feuilles, gâteaux éphémères aux grands noms de la mode lancé en 2005.

     


    votre commentaire