• Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Recette du boeuf sauté

    L’histoire a débuté au mois de juillet dernier.
    L’arrivée d’un nouveau livre de cuisine Les basiques d’Asie (Ed. Marabout) a changé notre regard sur la cuisine asiatique. On s’est lancé.

    Il faisait un temps de rêve, et, parce que notre enfant voulait naître bien trop tôt, Luc et moi étions immobilisés à Paris, nos amis et la famille éparpillés sans regret aux quatre coins de France.

    On est donc en juillet, il fait chaud dehors, Luc flâne à l’Arbre à Lettres, la librairie du coin. Un livre de recettes attire son regard Mon cours de cuisine – les basiques d’Asie : 80 recettes asiatiques enfin illustrées pas à pas, des photos des ingrédients dont les noms nous sont presque inconnus, des explications sobres mais claires.

    Luc remonte prestement le livre en main, se plonge dans les recettes, et repart illico à deux pas d’ici, chez les Frères Tang, le grand supermarché asiatique du 13ème. Je couve toujours. C’est à partir de ce jour-là que nous nous sommes équipés des produits indispensables à cette cuisine asiatique si simple, si subtile. On a aussi fait un peu de places dans nos placards pour caser les nouvelles fioles. On a établis de nouvelles règles de vie comme : « je n’oublie jamais les citrons verts, le gingembre frais et la coriandre fraîches quand je vais supermarché du coin » ou " si plus de sauce poisson ou sauce soja, je préviens Luc qui s'engage à passer dans les 24h chez Tang"... enfin ce genre de choses quoi...

    Alors, pour aider ceux qui débutent, voici une première liste de courses ;

    Pour les produits dit frais
    - Des citrons verts
    - Un sac de petits piments rouges, à laisser au congélateur
    - Des tiges de citronnelle, à laisser dans le bas du frigo ou même au congélateur
    - De la coriandre fraîche – ça c’est vraiment indispensable !
    - Des oignons
    - Du gingembre frais

    Pour votre nouvelle étagère asiatique
    - Sauce de poisson – ou Nuoc Mam
    - Sauce de soja
    - Sauce huître, délicieuse dans la sauce de salade
    - Huile de sésame
    - Vinaigre de riz blanc
    - Vermicelles de riz séchés
    - Nouilles de riz séchées
    - Galettes de riz
    - Un sac de graines de sésame
    - Un sac de sucre de palmier ou sucre de palme
    - Boîtes de lait de coco

    Une fois équipés, tels de bons élèves, nous avons cuisiné avec le livre de recettes.
    Puis nous nous sommes aventurés en se penchant sur le wok, en nous demandant quelle saveur pourrait bien se marier avec tel ingrédient.
    A partir de là, il faut oser, tester, se tromper, se surprendre... ou rester scotché à la recette si on a bien trop peur !

    Et puisqu'il faut bien débuter, voici une recette toute simple et toute bonne, la recette du bœuf sauté !


    Recette du bœuf sauté
    Pour 4 personnes

    5 échalotes
    4 cuil. à soupe de vinaigre de riz
    1 tige de citronnelle
    1 citron vert (jus et zeste)
    1 cuil. à soupe de sucre de palme râpé
    1 cuil. à soupe de sauce de poisson
    1 gousse d’ail hachée très fin
    2 cuil. à soupe d’huile végétale
    500 g de rumsteck coupé en petits cubes
    50 g de beurre
    1 petite laitue

    - Pelez les échalotes, les émincer et les mettre dans le vinaigre avec 2 cuil. à soupe d’eau.
    - Enlever la première feuille de la tige de citronnelle et émincer finement le blanc.
    - Prélevez le zeste du citron vert et presser le jus.
    - Mélangez dans un saladier l’émincé de citronnelle, le zeste de citron vert, le jus, l sucre de palme, la sauce de poisson, l’ail et 1 cuil. à soupe d’huile. Ajoutez le bœuf. Faîtes mariner 30 min.
    - Faites fondre le beurre dans un wok. Faites sauter les cubes de bœuf à feu vif ; ils doivent être à peine cuit à cœur.
    - Lavez et séchez la laitue
    - Egouttez les échalotes et les répartir dans les feuilles de laitue disposées sur un plat
    - Garnir de cubes de bœuf et servir aussitôt.

    Recette inspirée du Boeuf sauté page 23 - Les basiques d'Asie (Ed. MArabout)


    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités

     

    Il y a quelques jours nous avions dans notre panier un légume  difficile à identifier. Nos recherches nous ont menés sur la piste du  panais. Je ne connaissais pas ce légume d'automne et d'hiver, proche de la carotte ou du navet. Un goût à part, difficile à comparer.

    On dit que le panais peut remplacer vos navets dans une recette qui en demande et qu'il peut également se cuisiner comme une carotte. On dit aussi que sa cuisson est plus rapide que celle de la carotte ou de la pomme de terre.

    Le printemps est déjà là. Alors si vous approchez d'une racine jaunâtre et conique égarée sur une étale de votre marché local, pensez Panais et imaginez une assiette de frites de panais croustillantes au miel. Léger le panais.

     

    Frites de panais au miel

    Pour 4 personnes - 10 min de préparation - 15 min de cuisson

    • 1 kg de panais
    • 6 cuil à soupe d'huile d'olive
    • 2 cuil. à café de cumin en grain
    • 1 cuil. à café de piment de Cayenne moulu
    • 1/2 cuil. à café de quatre épices
    • 3 cuil. à soupe de miel
    • Sel et poivre

    Déroulé de la recette de cuisine

    • Préchauffez votre four à 210°.
    • Lavez et épluchez les panais. Découpez-les en grosses frites.
    • Préparez l'assaisonnement : dans un bol, mélangez l'huile d'olive, le cumin en grain, le piment de Cayenne moulu, les quatre épices et le miel.
    • Dans un grand saladier, mélangez les panais avec l'assaisonnement. Les frites de panais doivent être bien assaisonnées.
    • Déposez les panais sur la plaque du four, recouverte d'une feuille de papier sulfurisée.
    • Salez, poivrez et enfournez pour 15 à 20 min. Surveillez la cuisson : les panais sont cuits lorsqu'ils sont tendres.
    • Servez immédiatement en accompagnement d'une viande.
    •  

    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités cuisine...

     

    Dimanche dernier, au marché du Boulevard Blanqui, nous avons glané ci et là quelques légumes pour entamer la semaine. C'est agréable le marché le dimanche, on a le temps d'y flâner et d'acheter des produits qui inspirent même si l'on ne sait pas très bien comment les cuisiner. La betterave crue et le fenouil ont fait l'objet de mes interrogations cette semaine.

    Quelques sources quand on n'a pas d'idées pour cuisiner les légumes.

    • Pour cuisiner les légumes, il faut s'équiper de livres de recettes de bonne qualité spécial légumes. C'est indispensable. Nous utilisons très régulièrement Le potager dans l'assiette d'Yves Le Floc'h Soye chez Solar. Simple bible du légume.
    • Plus récemment, j'ai acheté Légumes vite prêts (Marabout) : très Worldfood puisque imprimé en premier lieu en Australie en 2007. Parfois c'est thaïe, parfois c'est italien ou c'est chinois, mais aussi espagnol ou français. C'est facile et très original à la fois.
    • Pour des légumes au naturel, il faut aller puiser dans la Cuillère d'argent, la bible de la cuisine italienne. Priorité aux légumes. Priorité à la méditerranée.
    • Côté Internet, beaucoup d'entre vous vont sur www.marmiton.org. Moi je préfère Elle à table parceque j'ai une confiance absolue dans les recettes. Les fiches ELLE sont préparées par des  stylistes culinaires reconnues.
    • Vous pouvez aussi consultez les blogs de cuisine. A vous de trouver ceux qui vous conviennent le mieux.

     

    Voyez plutôt. Une recette trouvée sur ELLE à table.

     

     

    Lasagnes au fenouil et chèvre

    Pour 4 personnes

    • 2 gros bulbes de fenouil ou 4 moyens
    • environ 10 lasagnes sèches précuites (Barilla)
    • 30 cl de béchamel
    • 80 g de fromage de chèvre en buche + 8 tranches fines du même fromage
    • 30 cl de purée de légumes : 4 pommes de terre + 5 carottes + 1 poireau

    Déroulé de la recette de cuisine

    • (J'ai fait cette recette en notant les proportions de façon approximative. Retenez qu'il vous faut environ 30 à 40 cl de béchamel et la même quantité de purée de légumes)
    • Préchauffer le four à 180 °C (th. 6)
    • Coupez les fenouils en deux et faites-les blanchir dans l’eau frémissante pendant 15 mn. Egouttez-les. Découpez-les en fines tranches.
    • Préparez une béchamel et ajoutez le fromage de chèvre coupé en petits morceaux. Faites-le fondre légèrement mais conservez quelques morceaux.
    • Préparez la purée de légumes avec les pommes de terre, les carottes et les poireaux. Salez, poivrez et mixez.
    • Dans un plat à gratin, étalez 4 cuil. à soupe de la béchamel au chèvre. Etalez une couche de lasagnes, une couche de purée de légumes puis le fenouil. Salez, poivrez. Etalez une nouvelle couche de lasagnes puis le reste de béchamel et de purée de légumes. Arrosez d'un généreux filet d'huile d'olive. Il suffit d'alterner les couches de feuilles de lasagne avec la béchamel et la purée de légumes en veillant à ce que les lasagnes soient bien recouvertes.
    • Décorez avec les tranches de fromage de chèvre.
    • Enfournez pour environ 20 min de cuisson.
    • Servez dès la sortie du four.

    2 commentaires
  • Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Purée de potimarron & magrets de canard au miel

    Avant de retrouver ci-dessous la recette de la purée de potimarron et ses magrets de canard au miel, un peu d'actu...

    En cuisine, on parle de retour à la cuisine de nos grands-mères pour qualifier l’attitude de ceux qui cherchent racines dans leur histoire, dans leur famille, dans leur région donc. Clairement, à l’approche de Noël, beaucoup délaissent l’original et l’exotique pour une cuisine qui vient de chez eux, pour des ingrédients qui parlent, qui évoquent, qui se souviennent. Au salon Saveurs des plaisirs gourmands qui tiendra cuisine à l’Espace Champerreret du vendredi 4 au lundi 7 décembre 2009, on plonge dans le Noël de chez nous, dans le Noël des Régions. Salaisons, champignons, vins, confiserie, fromage... au fond, cette simplicité proposée là ne fait que refléter l’air du temps. Quand on a du mal à savoir si on va passer l’hiver tout en santé, mieux vaut se rapatrier à la maison, et savourer ce qui nous a permis d'en arriver là !

    Salon Saveurs des plaisirs gourmands 2009

    Recette de la purée de potimarron et ses magrets de canard au miel

    Pour 4 personnes

    • 2 magrets de canard
    • 1 potimarron de 2 kg environ
    • 2 carottes
    • 3 pommes de terre moyennes
    • 1 oignon
    • 30 cl de lait
    • 30 cl d'eau
    • 1 cuil. à soupe de miel

    Déroulé de la recette de cuisine

    • Préparez les légumes : épluchez les carottes, les pommes de terre, les oignons et le potimarron. Découpez-les en gros morceaux. Emincez l'oignon.
    • Dans un autocuiseur, mettez 2 cuil. à soupe d'huile d'olive à chauffer et ajoutez l'oignon émincé. Faites fondre 5 min en remuant. Salez, poivrez. Ajoutez les pommes de terre, les carottes, le potimarron, le lait et l'eau. Fermez l'autocuiseur et laissez cuire environ 10 min.
    • Ouvrez et mixez.
    • Ajoutez 2 cuil. à soupe d'une bonne huile d'olive. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement à votre goût. N'hésitez pas à rajouter du poivre du moulin. Réservez.
    • Préparez les magrets de canard au miel : fendez la peau des magrets jusqu'à la chair en dessinant des croisillons.
    • Chauffez à feu vif une poêle antiadhésive et posez les magrets côté peau, réduire le feu et faire cuire 10 min.
    • Ajoutez le miel, poursuivez la cuisson 2  min. 
    • Servez les magrets de canard au miel accompagnés de la purée de potimarron.

    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Pavé de biche et navets tendres


    Pavé de biche et ses navets

    Pour 2 personnes

    2 pavés de biche
    2 navets
    2 fines tranches de poitrine fumée
    50 g de beurre
    1 citron (jus)
    • Préparez les navets : épluchez les navets puis découpez-les en rondelles d'1 cm d'épaisseur. Découpez la poitrine fumée en petits tronçons.
    • Dans une large sauteuse, versez un fond d'eau. L'eau devra arriver à mi-hauteur des navets. Ajoutez le beurre découpé en cubes, le jus de citron et la poitrine fumée.
    • Déposez dans la sauteuse les rondelles de navets, sans les superposer. Salez, poivrez.
    • Faites cuire les navets 10 à 15 min. Arrosez régulièrement avec le jus de cuisson.
    • A mi-cuisson, retournez les navets. Arrosez à nouveau.
    • Vérifiez la cuisson en piquant avec une fourchette : les navets sont cuits lorsqu'ils sont tendres.
    • Préparez la viande : faites chauffer une poêle grill si vous en avez une, ou une poêle classique. Déposez la viande, faites cuire quelques minutes de chaque côté selon votre goût.
    • Servez les navets en accompagnement de la viande.
    • Vous pouvez compléter avec une poêlée de champignons ou des carottes vichy.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique