• Tout savoir sur mes activités cuisine...

    L'andouillette et la pêche au vin rouge

     

    Il y a quelques jours, nous avons dîné chez Cy. et A. tout juste rentrés d'un week-end en Beaujolais. Fidèles à leurs habitudes, ils avaient effectué un stop à la Boucherie Montantème de Chenelette (69) pour rentrer à Paris les bras chargés de toutes ces choses qui nous sont chères, à nous les Lyonnais : charcuterie, andouillettes et saucissons lyonnais.

    Luc et moi avons donc été immédiatement invités à un dîner "andouillette" et comme d'habitude, nous avons parlé cuisine toute la soirée... extase devant les andouillettes, évocation de quelques autres charcutailles comme le saucisson lyonnais truffé pistaché puis éloge du gratin Dauphinois, délicieux ce soir là.

    Bon, d'une manière générale, en France l'andouillette se mange grillée ou poêlée, cuite avec de la moutarde.
    A Lyon, l'andouillette est le plus souvent dorée à la poêle. En fin de cuisson, on y ajoute des oignons fondus. On déglace au vinaigre et on la sert avec du persil plat.

    Cy. opère de façon différente : il dispose les andouillettes dans un plat allant au four, les badigeonne de moutarde aux grains, les arrose copieusement de vin blanc puis les enfourne pour 30 min environ. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, il place le plat sous le grill. Résultat : le vin blanc allège étrangement l'andouillette et la parfume délicatement. Ce soir là, nous avons bu du Bourgogne Hautes-Côtes de-Nuits "Les Dames Huguettes" du domaine Guy Pierre JEAN & Fils" situé à Aloxe-Corton...

    En charge du dessert, j'avais envisagé des pêches de vigne au vin rouge. C'est la saison. Dans les vignobles du Beaujolais, la pêche de vigne était souvent plantée au bout des rangs. C'était un bon moyen pour surveiller l'apparition de certaines maladies de la vigne.

    Ce jour là, pas de pêche de vigne au marché de la place Monge mais de délicieuses pêches jaunes, gorgées de jus et de sucre. Etonnant pour un mois de septembre. Luc me suggère de ne pas les faire cuire mais de les mariner pour les servir fraîches. Voici donc la recette, délicieuses et improvisée, des pêches jaunes mais au vin rouge.

    Recette des pêches au vin rouge

    Pour 6 personnes

    6 pêches jaunes
    5 cuil. à soupe de sucre roux
    1 cuil. à café de quatre épices
    Menthe fraîche
    Poivre du moulin
    2 clous de girofle
    10 cl de vin rouge

    • Pelez les pêches et coupez-les en 4. Disposez-les dans un plat creux.
    • Saupoudrez de sucre roux, de quatre épices et de menthe fraîche finement ciselée.
    • Poivrez généreusement et déposez les clous de girofle.
    • Couvrez d'un film alimentaire et laissez mariner au réfrigérateur au moins 1 h.
    • Retirez alors le film alimentaire, versez délicatement le vin et laissez encore mariner le temps du dîner.
    • Servez frais, accompagné, par exemple, de petites madeleines maison !


    votre commentaire
  • Livre_meilleurs_regimes_du_monde__2Tout savoir sur mes activités en cuisine...

    Pasta Verde ! des pâtes aux légumes verts


    Sauvés par le livre "les meilleurs Régimes du monde" du Docteur Jacques Fricker et de Dominique Laty – aux éditions Odile Jacob… !

    Si à l’heure de la crise financière, vous avez tout de même décidé de tout quitter pour vivre centenaire, mince et en forme, en Crète grâce au régime Crétois, sachez que, désormais, d’autres latitudes s’offrent à vous pour vivre selon cette aspiration profonde et saine. Faites votre sac. Partez pour toujours pour une certaine région reculée du Caucase, pour l'Ile d'Okinawa au Japon, pour la vallée de Vilcabamba en Equateur ou encore chez les Pakistanais de Hunza...

    Là-bas, « on s’étonne d’y retrouver beaucoup de produits communs avec ceux du fameux régime crétois : ail, haricots secs, céréales, grenade, noix, yaourt, lait de brebis » cite Catherine Roig dans le ELLE du 29 septembre 2008, feuilleté un peu tardivement, j’en conviens.

    Si vous reculez devant l’obstacle, si vous relooker en Crétoise géorgienne vous rebute… si les vallées de Vilcabamba ou d’Hunza vous terrifient, restez plutôt avec nous et suivez le guide :

    Votre régime alimentaire devra désormais comporter peu de mauvaises graisses et de sucres rapides. En revanche, consommez en abondance :
    • Des fruits et légumes, à brosser plutôt qu’à éplucher pour conserver les vitamines.
    • Des protéines végétales et sucres lents : riz, pâte, légumes secs, pain, sans complexe donc !
    • De bonnes graisses : les oméga-3 du poisson, des huiles de colza, soja et noix,
    • Des épices et fines herbes comme le curcuma, le romarin, la sauge, le curry et le poivre
    • Et pour la viande, 200 à 300 g par semaine suffisent.

    Poursuivez la lecture page 124, 126 et 128 de votre ELLE du 29 septembre 2008, sinon rendez-vous sur ww.elle.fr. Vous y retrouverez tous les secrets de la roquette, du sésame, du curcuma, du concombre, du chou…

    Et sachez même que j’ai eu envie d’embrasser les auteurs de ce livre quand j’ai vu que la recette de Luc « les pâtes aux légumes » faisait partie du Top 15 des aliments anti-âge, forme et minceur ! Ici, le riz, les pâtes ou le pain de seigle sont excellents, idéalement mariés avec des légumes cuits.


    Recette des Pasta Verde - Pâtes aux légumes verts

    Pastaverde


    Pour 4 personnes

    400 g de pâtes
    3 petites courgettes
    1 poivron vert
    1/2 petit piment rouge
    1 tige de citronnelle
    2 cuil. à soupe de Worcestershire sauce
    2 cuil. à soupe de sauce de soja
    2 cuil. à soupe de vinaigre de riz
    130 g de parmesan râpé
    Sel, poivre du moulin

    • Supprimez les feuilles vertes ou la première feuille de la tige de citronnelle. Ne gardez que le blanc. Émincez ce dernier finement.
    • Découpez le petit piment rouge en deux, retirez les graines, l’émincer finement.
    • Coupez le poivron en deux, retirez les graines et découpez en petits tronçons.
    • Lavez puis découpez en petits cubes les courgettes, sans retirer la peau.
    • Faites chauffer de l’huile dans une sauteuse ou un wok, jetez la citronnelle et le piment rouge pour les faire revenir.
    • Ajouter le worcestershire sauce, la sauce de soja, le vinaigre de riz. Si vous n’avez pas de vinaigre de riz, remplacez par du vinaigre de vin.
    • Lorsque le mélange est légèrement doré, jetez les cubes de poivrons verts. Faites revenir environ 3 min.
    • Ajoutez les courgettes, salez, poivrez et faites revenir environ 5 minutes. Les courgettes doivent rester fermes, bien croquantes.
    • Arrosez d’huile d’olive au citron, ou, si vous n’en avez pas pas, d’huile d’olive puis d’1 cuil. à soupe de jus de citron.
    • Réservez le mélange
    • Faites bouillir une grande marmite d’eau. Ajoutez du gros sel. Quand l’eau bout, plonger les pâtes. Arrêtez la cuisson selon ce qui est indiqué sur le paquet de pâtes. Ces dernières doivent être al dente.
    • Egouttez les pâtes puis les versez dans un plat de service. Ajoutez le mélange poivrons, courgettes
    • Goûtez et n’hésitez pas à rajouter du sel, du poivre et de l’huile d’olive.


    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités de coaching cuisine...

     

    Hier soir, alors que Luc s'en allait jouer quelques notes de Weber ou de Brahms au violoncelle, l'ambiance microcuisine était au western spaghetti. I'm a poor lonesome Cowboy. Force est de constater que notre sac de légumes bio, livré chaque semaine, nous transporte parfois, dans des contrées inexplorées. L'Amérique, revisité par l'Italie cette fois et sa courge spaghetti. Non d'une Ma Dalton, celle-là on ne nous l'avait encore jamais faite. Cuisinez la courge spaghetti façon Carbonara... vous n'en serez pas décu !

     

    Courge spaghetti façon Carbonara

     

    Pour 4 personnes

    • 1 courge spaghetti
    • 2 oignons
    • 200 g de lardons
    • 50g de crème fraîche
    • Du parmesan

    Déroulé de la recette de cuisine

    • A l'aide d'une fourchette, piquez la courge pour éviter qu'elle ne fissure en cuisant.
    • Dans une grande casserole, portez suffisamment d'eau à ébullition pour couvrir votre courge spaghetti. Aux premiers bouillons, plongez la courge spaghetti et laissez cuire environ 45 min. On doit pouvoir faire pénétrer une fourchette dans la chair.
    • Coupez-là en deux, retirez les graines et les filaments du centre et défaites la chair de la courge dans un plat.
    • Dans une grande poêle, faites revenir les oignons. Ajoutez les lardons puis la crème fraîche.
    • Ajoutez la chair de la courge spaghetti. Remuez pour mélanger l'ensemble.
    • Servez avec du parmesan.
    •  
    •  

    votre commentaire
  • Tout savoir sur mes activités

    Pour cette recette de cuisses de lapin, j'ai utilisé un mini hachoir électrique. Petit et très efficace, il est idéal pour hacher rapidement herbes, oignons, ail, fromages ou noix. Les ingrédients se mêlent les uns aux autres. Les saveurs naissent. Pour ce lapin, vous allez réaliser une pâte à base de miel, coriandre, moutarde et ail puis vous l'enduirez largement sur les cuisses de lapin. La cuisson au four va former une croûte épicée qui convient parfaitement au lapin.

     

    Lapin au miel, coriandre, moutarde et ail

    Pour 4 personnes

    • 4 cuisses de lapin
    • 2 gousses d'ail
    • 2 cuil. à soupe de moutarde en grain
    • 6 brins de coriandre
    • 2 cuil. à soupe de miel

    Déroulé de la recette de cuisine

    • Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
    • Si vous en avez un, placez dans un mini hachoir électrique l'ail, la moutarde, les brins de coriandre grossièrement hachés et le miel. Hachez jusqu'à obtenir une pâte homogène. Si vous n'avez pas de mini hachoir, vous pouvez ciseler finement la coriandre, hacher l'ail puis mélanger le tout dans un bol.
    • Dans un plat à four ou une cocotte en fonte, versez 2 cuil. à soupe d'huile.
    • Roulez les cuisses de lapin dans cette huile puis disposez-les au fond du plat à four. Les cuisses de lapin ne doivent pas se superposer.
    • Recouvrez les cuisses de lapin de la pâte.
    • Ajoutez 20 cl d'eau au fond du plat.
    • Enfournez pour 30 min au moins, en surveillant régulièrement la cuisson. Ajoutez un peu d'eau au fond du plat si besoin.
    • Servez avec des petites pommes de terre cuites vapeur et des haricots-verts frais. Décorez des coriandre ciselée.

    1 commentaire
  • Tout savoir sur mes activités de coaching cuisine...

    Panier d'automne, une recette inspirée d'Alain Passard

     

    Les paniers de légumes bio, on trouvait ça bo-bo... on a testé, on a aimé...

    Très récemment, Luc nous a inscrit au panier bio de fruits et légumes livré chaque semaine près de chez nous. Sur le papier, ça fait très parisien gâté. Pourtant, c'est pratique et un peu magique de percevoir son paquetage chaque mercredi soir. Une pochette surprise en papier kraft.

    Les avantages que nous voyons à ce panier Bio :

    - Une livraison le mercredi. Très pratique comme date : on finit la semaine et on débute le we avec les légumes du panier. Si besoin, on complète le dimanche matin au marché Monge.
    - Les fruits et légumes sont vraiment bons.
    - Je ne suis pas encore accro au BIO. Avec ce panier, composé d'office de 5 à 6 variétés de légumes et fruits biologiques de saison, je ne me pose plus de questions. C'est BIO, c'est tout.
    - Le panier est souvent composé de variétés anciennes : potimaron, navet, carotte, betterave, chou, courge. Cela peut rebuter ceux qui s'initient à la cuisine et ceux qui ont peu de temps. Je conseille une méthode simple : se connecter sur www.marmiton.org et entrer le nom du légume dans le moteur de recherche. Des tas de recettes faciles - avec peu d'ingrédients - vous seront proposées. Par ailleurs, dans le panier, le "mot de la semaine" est accompagné d'une recette.
    - Réapprendre à cuisiner les légumes est une vraie découverte : c'est beaucoup plus facile et beaucoup plus rapide que ce que l'on imagine ! Eplucher et faire cuire quelques légumes... c'est aussi vite fait que préparer un plat de pâtes finalement.
    - Le point dépôt de notre panier se situe dans les bureaux de Luc... dans notre cas, pas besoin d'aller le chercher. Enfouis prestement dans le topcase de la moto, Luc m'assure la livraison gratuite à domicile !

    Quelques adresses de paniers bio sur www.mon-panier-bio.com


    Une recette d'automne.
    En feuilletant le we dernier le dernier Regal - n°25 Octobre Novembre 2008 - je suis tombée page 38 sur la recette "Panier d'automne" d'Alain Passard, chef de l'Arpège. J'ai légèrement adaptée la recette pour éviter de laisser la peau des légumes. Le résultat est surprenant, absolument délicieux. Testez sans plus attendre ce mélange étonnant.

    Panier d'automne - ou compotée d'automne

    Pour 4 personnes

    1 petite boule de céleri-rave
    2 endives
    2 pommes
    1 grappe de chasselas de Moissac
    4 branches de romarin
    40 g de beurre salé

    - Lavez, épluchez et découpez en gros morceaux le céleri-rave.
    - Coupez les endives en deux dans la longueur.
    - Epluchez les pommes, les épépiner et les couper en quatre.
    - Rincez le raisin, épongez-le dans du papier absorbant. Détachez les raisins de la grappe.
    - Chauffez le beurre salé dans un grand poêlon, sur feu doux. Déposez les quartiers de celeri, les moitiés d'endives, les quartiers de pomme, les raisins et les branches de romarin. Laissez compoter 20 min jusqu'à ce que les légumes prennent une coloration caramélisée. Remuez, arrosez avec le beurre de cuisson et laissez compoter encore 20 min.
    - Servez avec une viande.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique