• Recette de la madeleine

     

    Hier soir, en feuilletant tardivement le Monde 2 du 27 septembre 2008, je suis tombée sur l'article de J.P. Géné "Jamais sans biscuits". L'article est rédigé à l'occasion des portes ouvertes de la Collective des biscuits et gâteaux de France, qui a eu lieu ce week-end. Au même instant, dans le four de notre micro-cuisine, cuisaient quelques madeleines dodues et dorées.

    Pressée par l'arrivée imminente des voisins pour un apéro d'immeuble, je parcours donc rapidement l'article page 18. Saviez-vous que la Collective des biscuits et gâteaux de France avait même installé une boîte à biscuits et gâteaux géante Place des Vins de France à Paris Bercy ! Bigre.

    Mais Fi des biscuits de supermarchés ! J'aime bien trop nos madeleines maisons pour me laisser aller à la facilité de l'industriel. Quelques minutes plus tard, je sortais les madeleines du four. Un rituel presque bi-hebdomadaire. Luc se moque de moi.. tu es la "Reine de la madeleine". Ce que je préfère à "tu es la Reine de la quiche"... Les voisins arrivent. Ce soir, servies avec avec une panacotta et son coulis de mûres, nos madeleines seront comme à l'habitude englouties prestement. Testez cette recette. Nous l'avons adaptée pour des madeleines à la fois moelleuses et légères (notez la très raisonnable proportion de beurre) !

    Recette de la madeleine

    Madeleine1_3

    Pour environ 30 madeleines
    140 g de farine
    130 g de sucre
    4 g de levure chimique
    100 g de beurre
    4 oeufs

    • Préchauffez votre four à 210°.
    • Dans un saladier, travaillez la farine, le sucre en poudre et la levure chimique.
    • Dans un autre récipient, fouettez les oeufs. Versez sur le mélange farine, sucre, levure et mélangez.
    • Dans une casserole ou au micro-ondes, faites fondre le beurre.
    • Versez dans le saladier et mélangez pour obtenir une préparation bien lisse.
    • Répartissez la préparation dans les moules à madeleine d'une plaque type Flexipan.
    • Mettez au four pour 8 à 9 min.


    votre commentaire
  • Des moelleux au chocolat, on en a déjà mangé des tonnes. Certains sortent du lot. Alors quand le moelleux au chocolat de Charlotte s'est annoncé, une onde de bonheur a parcouru la tablée. Sa particularité : être à mi chemin entre le gâteau et la mousse et avoir une consistance suffisamment aérienne et moelleuse pour laisser croire qu'on ne prendra pas un gramme.

    Testez-le avec du chocolat pâtissier mais si vous en avez l'occasion, achetez du Valrhona 68% pour intérieur et pâtisserie. Si vous habitez en région parisienne, vous le trouverez chez G. Detou au 58 rue de Tiquetonne 75002, du côté de Montorgueil. Une caverne d'Alibaba pour les ingrédients. Vous y trouverez de tout et ne serez jamais déçus.

     

    Recette du moelleux au chocolat de Charlotte

     

    Pour 6 personnes

    • 250 g de chocolat noir
    • 6 oeufs
    • 125 g de beurre
    • 250 g de sucre en poudre
    • 3 cuil. à soupe de farine

    Déroulé

    • Préchauffez votre four sur th. 6/180°.
    • Dans une grande casserole, faites fondre le chocolat noir.
    • Dans un saladier, fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange devienne blanc et mousseux. Versez ce mélange dans le chocolat fondu et mélangez
    • Ajoutez la farine, mélangez à nouveau.
    • Montez les blancs d'oeufs au batteur électrique. Ajoutez-les au mélange en remuant doucement. 
    • Beurrez et farinez votre moule. Versez aussitôt la pâte dans le moule. Mettez à cuire au four pour 25 à 30 min.
    • Servez ce gâteau nature.
    • Vous pouvez aussi le servir avec une glace à la vanille ou une salade de fruits frais.

     


    votre commentaire
  • Le temps passe et notre petite Emma, un amour de chipiron, grandit à vive allure. Il faut dire qu'elle est si mignonne avec sa peau blanche, ses joues rebondies et ses yeux clairs qui s'allument comme ceux d'un petit animal aux aguets . Elle est curieuse comme une chouette cette petite boule de sucre. Elle nous donne des envies de gâteaux chauds, moelleux, onctueux... 

    Ca tombe bien. Il vous faut tester ce biscuit léger qui convient parfaitement à un tea time entre amis. Servez un bon thé fumé d'après midi. Sortez vos plus jolies petites assiettes à dessert et proposez à vos convives une part de ce délicieux gâteaux accompagné d'une généreuse cuillère de marmelade à l'orange. Oh que tout cela is so cute, so British.

    Recette du biscuit léger

    Pour 6 personnes

    • 100 g de farine
    • 60 g de poudre d'amande
    • 6 oeufs
    • 160 g de sucre en poudre
    • 20 g de Maïzena
    • 1 pincée de levure chimique
    • Préchauffez votre four sur th. 6/180°.
    • Dans le bol d'un robot, fouettez les oeufs et le sucre pendant 15 min. Cette étape est importante : vous allez obtenir un mélange mousseux et léger, proche de la meringue. 
    • Tamisez la farine puis mélangez-là à la poudre d'amande, la Maïzena et la levure chimique. A l'aide d'une marise, ajoutez délicatement au mélange oeufs-sucre et mélanger délicatement en soulevant la masse par le milieu. 
    • Beurrez et farinez votre moule. Attention, votre moule doit être de bonne taille. Versez aussitôt la pâte en remplissant le moule aux trois quarts. Mettez à cuire au four pour 25 min. 
    • Servez chaud avec une cuillère de marmelade d'orange. 
    • Vous pouvez aussi servir ce biscuit froid avec une crème à la vanille, une compote de pommes chaude ou une salade de fruits frais.

    votre commentaire
  •  

    Crêpes façon Suzette et agrumes rôtis

    Ce week-end, j'ai participé à un concours de recettes "La crêpe s'est gaufrée dans la galette"... concours organisé par le site www.750g.com. Chef Christophe , chef Régis et  Mamina du blog www.mamina.fr délibéreront dans quelques jours.

    Ajout du 17 février 2009 : vous savez quoi ? et bien ce mardi 17 février 2009, j'ai appris que j'avais remporté le 5ème prix pour cette recette... merci 750 grammes.

    Si j'ai choisi Les crêpes façon Suzette et agrumes rôtis, c'est parceque qu'il n'y a rien de meilleur que les crêpes aux arômes agrumes. Au catalogue des petits bonheurs inavoués, je dois doit confesser l'achat bi-hebdomadaire d'une crêpe dont la pâte est garnie de zestes de citron et d'orange - je fais un stop à la pâtisserie La Duchesse Anne*, à Montparnasse, juste avant d'entrer en cours de sculpture/peinture. Au-delà de cette anecdote, il faut tout de même rendre à César ce qui est à César. Saviez-vous que la crêpe Suzette est LA crêpe des crêpes et c'est Auguste Escoffier qui en est le Père ? "Avant de les servir, on les tartine une à une d’une préparation faite de beurre en pommade, cinquante grammes de sucre en poudre, une cuillerée de curaçao, du jus de mandarine et le zeste râpé d’une mandarine."

    Ci-dessous une variante. Sachez que vous pouvez utiliser invariablement et selon votre goût, du curaçao, du Grand Marnier ou du Cointreau, trois liqueurs d'orange.

    * La Duchesse Anne est un petit salon de thé pâtisserie juste à l'angle de la rue de Renne et du Bd du Montparnasse !

     

    Crêpes façon Suzette et agrumes rôtis

    Pour 6 personnes

    Préparation 30 min - Temps d'attente : 60 min - Temps de cuisson : 30 min

    Pour la pâte à crêpes

    • 3 oeufs
    • 50 cl de lait
    • 250 g de farine
    • 1 orange bio (zeste)
    • 1 clémentine bio (zeste)
    • 1 cuil. à soupe de Rhum

    Pour le beurre façon Suzette

    • 1 orange bio (zeste et jus)
    • 2 clémentine bio (zeste et jus)
    • 4 à 6 cuil. à soupe de Grand Marnier
    • 3 cui. à soupe de sucre
    • 100 g de beurre mou

    Pour les agrumes rôtis

    • 3 oranges bio
    • 3 clémentines bio
    • 1 cuil. à soupe de beurre
    • 2 cuil. à soupe de miel liquide

     

    Préparez les crêpes

    • Versez la farine dans un plat creux. Creusez un puits et cassez-y les oeufs.
    • Mélangez. Quand la pâte devient épaisse, versez le lait pet à petit, en continuant de battre. La pâte doit être bien lisse et onctueuse.
    • Râpez le zeste d'un 1/4 d'orange et de la clémentine. Ajoutez à la pâte.
    • Ajoutez le rhum. Remuez et laissez reposer 1 heure au frais.
    • Après 1 heure de repos, faites cuire les crêpes une à une dans une poêle huilée. Avec ces proportions, vous devriez obtenir environ 12 à 15 crêpes.

    Préparez le beurre façon Suzette

    • Prélevez le zeste d'une 1/2 oranges et des 2 clémentines. Pressez les fruits.
    • Dans un saladier, mélangez le beurre mou avec le sucre.
    • Ajoutez la moitié du Grand Marnier et les zestes. A l'aide d'une fourchette, mélangez longuement la préparation en versant petit à petit les jus d'orange et de clémentines. Vous n'êtes pas obligés de mettre tout le jus ; vous devez veiller à ce que la préparation reste crémeuse, onctueuse.

    Préparez les agrumes rôtis

    • Epluchez les oranges et les clémentines.
    • Faites chauffer le beurre dans une poêle et déposez les quartiers de fruits. A feu très doux, faites rôtir les fruits 4 à 5 min  de chaque côté.
    • Ajoutez le miel, poursuivez la cuisson 2 min. Réservez au chaud en plaçant un couvercle sur la poêle.

    Dressage

    • Etalez sur chaque crêpes le beurre façon Suzette. Pliez les crêpes en quatre et déposez les dans une poêle bien chaude. Si votre poêle est grande, vous devriez pouvoir déposer 6 crêpes.
    • Arrosez de Grand Marnier et faites flamber. Réservez et renouvelez l'opération pour 6 autres crêpes.
    • Déposez 2 crêpes par assiettes. Ajoutez les agrumes rôtis et servez immédiatement.

    votre commentaire
  • Emma est née dans un choux à la rose


    Emma est née une nuit du mois de novembre. Elle est entrée dans notre vie avec ses bonnes joues fraises tagada, sa chevelure de réglisse, et son minois de petite souris en pâte d’amande.

    C’est une pomme d’amour, une boule de sucre.

    Nous en sommes tout bouleversés.


     

    De retour à la maison, Luc avait préparé une jolie table, un bon déjeuner et un bouquet de fleurs plein de nos souvenirs, avec au milieu une belle rose délicatement parfumée.

    Pour le dessert, il a sorti d’une boîte de beaux choux parfumés d’une crème à la rose. Ca nous a fait sourire… on dit bien que les enfants naissent dans les choux ou même dans les roses !

    Nous avons donc placé ce jour sous le signe de la pâte à choux, de la crème pâtissière colorée et parfumée à la rose, du glaçage blanc et craquant… et nous l’avons dédié à Emma.

    Bienvenue dans notre monde Emma. Qu'il te soit sucré, fondant et réconfortant. 



    En aparté. Quelques mots sur Carl Marletti

    Dans le quartier, on a suivi l’installation et l’ouverture de la petite boutique du pâtissier Carl Marletti. Ses desserts nous sont devenus familiers. On n’en savait pas plus.

    Ce n’est qu’aujourd’hui que je fais le lien avec le  Millefeuilles du Café de la Paix ! Carl Marletti n’est autre que le chef pâtissier du Grand Hôtel Intercontinental de Paris (et donc du Café de la Paix), chef pâtissier à qui l’on doit les fameux Cinq Cents Feuilles, gâteaux éphémères aux grands noms de la mode lancé en 2005.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique