• Ce matin j'avais un rendez-vous ennuyeux. En passant devant la boutique Pierre Hermé, j'ai soudain pensé qu'un macaron pourrait avoir sur mon moral l'effet magique de la bulle de savon délicate et colorée qui s'élève, légère, insouciante. En goûtant le macaron Coing-Rose, j'ai bien eu cette impression. En sortant de mon rendez-vous ennuyeux, je suis repassée à la boutique, et j'ai racheté deux macarons Coing-Rose, un pour moi et un pour L.

     


    votre commentaire
  • Et pourquoi ne pas servir la pomme chaude avec une confiture de lait ou de la châtaigne ?

    Pour cela, vous allez faire tiédir des pommes dans un sirop de sucre. Dans une grande casserole, faites chauffer 25 cl d'eau et 15 g de sucre. Epluchez, évidez et découpez 3 ou 4 pommes, puis déposez-les dans la casserole. Couvrez et laissez tiédir vos pommes dans ce sirop. Surveillez : elles doivent rester entières tout en étant fondantes et ne doivent pas se transformer en compote ! 

    Servez vos pommes nappées d'une confiture de lait ou de châtaigne, pourquoi pas saupoudrées de qq noisettes ou noix concassées. 

     

     


    votre commentaire
  • La cigale, ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue. A vous cueilleurs de poires, de pommes et de noix, je dis "amassez, conservez, mettez en bocaux"... la bise venue, il n'est pas dit que quelques cigales ne viennent pas criez famine vous priant de leur prêter quelques grains pour subsister jusqu'à la saison nouvelle. Mettez vos poires en bocaux. 

    Ingrédient

    Pour 1 bocal de 1,5 litre, prévoir 8 à 10 poires, (environ 35 quarts) et 1/2 litre de sirop de sucre.

    Pour 6 bocaux de 1,5 litre, prévoir

    • 50 à 60 poires
    • 3 litres d'eau,
    • 800 g de sucre en poudre,
    • 1 boule de thé,
    • 4 clous de girofle,
    • 2 jus de citron,
    • 1 grosse cuil à soupe de miel.

     

    Préparez le sirop de sucre pour les poires au sirop

    • Dans une grande casserole, versez tous les ingrédients du sirop de sucre : l'eau, le sucre en poudre, les clous de girofle, les jus de citron, le miel et la boule de thé. Dès les premiers bouillons, comptez 10 min puis éteignez le feu et laissez refroidir.
    • Pendant ce temps, épluchez les poires, découpez-les en 4, retirez le coeur et plongez les poires ainsi préparées dans une bassine d'eau fraîche citronnée (environ 1/2 jus de citron pour 2 litres d'eau). Cela évite aux poires de noircir.

    Préparez les bocaux des poires au sirop

    • Lavez les bocaux à l'eau chaude savonneuse, rincez-les et laissez sécher à l'air libre.
    • Plongez les joints dans une casserole d'eau bouillante 2 à 3 min. Ils doivent être parfaitement propres et stériles quand vous les déposerez sur les bocaux avant la fermeture.
    • Remplissez les bocaux avec les poires. Versez par dessus le sirop de sucre en veillant à respecter le niveau de remplissage.
    • Placez les joints en caoutchouc puis fermez immédiatement le bocal. Assurez-vous que le joint est bien en place.
    • Posez un torchon propre dans le fond de la grande casserole qui servira de stérilisateur. Placez les bocaux debout, calés par un second torchon propre qui les empêchera de se cogner pendant la cuisson. Versez de l'eau jusqu'à la moitié des bocaux.
    • Couvrez la casserole et faites cuire 30 min à partir de la reprise de l'ébullition.
    • Consommez ces bocaux au bout de 4 mois et si possible dans l'année. 

    Et vous ? Vous les faites comment les bocaux ?


    votre commentaire
  • Servez des figues rôties en dessert.

    On trouve sur les étales de grosses figues. Si vous les passez au four, vous pouvez les servir chaudes, en dessert, natures ou accompagnées d'un fromage blanc, d'une glace ou d'une crème à la vanille.

    On fait comment les figues rôties ? On ouvre les figues en les coupant en croix : en partant de leur sommet et jusqu’au 2/3 seulement. On ouvre les quartiers. On enfourne ainsi à four chaud (200 °C) pour 20 min environ. Juste avant d'enfourner, on peut aussi piquer dans la figue une petite branche de thym et ajouter une cuillère de miel ou encore un peu de beurre.


    votre commentaire
  • Mais diantre comment fait-on la charlotte pour qu'elle ne soit ni spongieuse ni gélatineuse et qu'elle se décharlotte facilement sans s'effondrer comme une vielle mamie ?

    Bravant les courants de la mode culinaire, quelques amies éparses m'ont demandé d'organiser un cours de cuisine sur une recette drôlement vieillotte : la charlotte.

    On en a testé plusieurs, pour répondre à tous les goûts. Voici l'une d'elle : la charlotte aux fraises de Julie Andrieu et Michel Guérard - issue leur livre "Comment briller aux fourneaux". En été, vous pouvez aussi remplacer les fraises par des pêches bien mûres ou des framboises. A l'automne ou en hiver, conservez les proportions de cette charlotte et remplacez par des fruits au sirop en boîte : cerises noires, pêches et poires.

    En voiture Simone.

     

    Recette de la charlotte aux fraises

    Pour 8 personnes, 

    • 500 g de fraises
    • 1/2 litre de lait
    • 200 g de sucre en poudre
    • 5 jaunes d'oeufs
    • 18 biscuits à la cuiller
    • 250 g de crème fleurette
    • 4 feuilles de gélatine
    • 1 gousse de vanille

    Comment préparer la charlotte aux fraises

    • Commencez par placer un saladier et les batteurs qui vont servir à monter la Chantilly au congélateur. Laissez la crème fleurette dans le réfrigérateur. Elle doit être très froide

     

     Préparation de la crème Anglaise :

    • Faites ramollir les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide pendant au moins 5 minutes. Veillez à ce qu'elles ne collent pas les unes aux autres.
    • Fendez et grattez la gousse de vanille avec le côté de la lame d'un couteau
    • Dans une casserole, faites tiédir le lait avec la vanille (gousse et grains) et la moitié du sucre en poudre. Au premier bouillon, réservez hors du feu et laissez infuser la vanille pendant 5 min. 
    • Dans un saladier, fouettez tous les jaunes d'œufs avec le sucre restant. Le mélange doit blanchir.
    • Versez le lait chaud petit à petit sur ce mélange, tout en fouettant rapidement l'ensemble pour éviter les grumeaux.
    • Reversez le tout dans la casserole de lait et faites épaissir, à feu très doux, en remuant doucement et constamment pendant 6 à 8 min. 
    • Selon les termes de Michel Guérard et Julie Andrieu : "la crème est dite "à la nappe" si, quand vous passez un doigt sur la spatule puis que vous la placez à la verticale, la trace reste nette. Si la crème fait des grumeux, donnez un petit tout de mixeur plongeant."
    • Versez immédiatement cette crème anglaise dans un saladier et incorporez les feuilles de gélatine égouttées. Mélangez puis laissez refroidir la crème.

    Montage de la charlotte :

    • Disposez les biscuits à la cuiller sur les parois et le fond du moule à charlotte, bien serrés les uns contre les autres, côté lisse visible.
    • Si vous le souhaitez, vous pouvez conserver des biscuits pour faire une couche intermédiaire au milieu de la charlotte et/ou une pour recouvrir la charlotte à la fin.
    • Sortez le saladier et les batteurs du congélateur, versez la crème fleurette dans le saladier et fouettez jusqu'à ce que la crème soit bien ferme. 
    • A l'aide d'une spatule, incorporez délicatement cette chantilly à la crème anglaise refroidie. 
    • Lavez rapidement les fraises et découpez-les en quatre.
    • Rajoutez les fraises à la préparation et mélangez en douceur. 
    • Remplissez ensuite tout le moule de cette préparation.
    • Si vous le souhaitez, alternez avec des couches de biscuits (mais vous n'en êtes pas obligé).
    • Egalisez le dessus à l'aide de la spatule. Placez la charlotte au réfrigérateur au moins 1 nuit. 
    • Le lendemain, démoulez la charlotte aux fraises en retournant le moule sur un plat. 
    • Vous pouvez napper la charlotte d'un coulis de framboises (par exemple réalisé en mixant 500 g de framboises avec 100 g de sucre en poudre et 1 filet de jus de citron. Si vous préférez un coulis lisse, passez cette purée à travers un chinois en appuyant fortement avec une spatule souple). 



      

      


      



    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique