• Hier soir un ami a fêté ses quarante ans. Il était temps. Mine de rien, ça fait du bien de voir les copains entrer dans le clan. Bon, du coup, on était deux fois quarante autour de lui et on a bien fêté ça, notamment avec des tonnes de douceurs glacées, citronnées et chocolatées.

    J'avais préparé les desserts... glacés, citronnés et chocolatés donc. Deux de ces recettes conviennent parfaitement quand il faut cuisiner en avance et quand le transport est hasardeux.

    • Ce vacherin au citron très bon. Parceque il a de la gueule ce vacherin avec son coeur tout jaune et tout rond. Et parcequ'il prend peu de place et nourrit facile 12 à 17 personnes. Par ici la recette du vacherin. Modifiez légèrement les ingrédients : pas de fruits rouges mais de la glace au citron jaune ou vert. Et pour le montage, intercalez Chantilly, meringues et glace au citron. Placez au congélateur.
    • Ces petits pots de crème au chocolat au lait et sauce caramel au beurre salé parceque ça se préparer en quelques minutes, 2 à 3 jours à l'avance et que les petites verrines se transportent sans problème en voiture, dans le métro, à cheval ou à dromadaire. Le chocalat a légèrement pris dans la verrine et ne menace pas de se renverser. Emportez dans un récipient le caramel au beurre salé que vous verserez en toute petite quantité, en arrivant sur place. Puis piquez un Mikado pour décorer.

     

    Petits pots de crème au chocolat au lait et sauce caramel au beurre salé

    La veille, préparez les pots de crème au chocolat

    200 g de chocolat au lait dessert
    300 g de crème liquide entière
    2 jaunes d’œufs
    20 g de beurre

    Servez de très petite quantité. Préparez cette crème la veille.

    • Faites chauffer la crème liquide entière à feu doux jusqu'aux premiers frémissements. Ne laissez pas bouillir !
    • Hors du feu, ajoutez le chocolat coupé en morceaux. Laissez reposer 1 mn. Puis mélangez soigneusement.
    • Ajoutez les jaunes d'œufs un à un puis le beurre découpé en petits dés. Mélangez.
    • Versez dans des petits pots individuels, laissez refroidir puis réservez au réfrigérateur au moins 1 nuit. Veillez à bien recouvrir vos pots d'un film alimentaire afin que le chocolat ne prenne pas l'odeur du réfrigérateur.

     

    Le lendemain, préparez le caramel au beurre salé

    80 g de sucre en poudre
    40 g de beurre demi-sel
    10 cl de crème liquide
    1 peu de sel

    • Mettez le sucre dans une casserole et faites chauffer à feu moyen. Ne mélangez pas. Regardez votre sucre : il va à se dissoudre doucement pour devenir liquide. Ne touchez pas à la casserole.
    • Faites chauffer la crème liquide entière à feu doux jusqu'aux premiers frémissements. Ne laissez pas bouillir !
    • Lorsque vous obtenez un beau caramel liquide, retirez du feu la casserole et ajoutez doucement la crème tiède.
    • A l'aide d'une cuillière en bois, mélangez puis ajoutez rapidement le beurre. Mélangez à nouveau.
    • Portez à nouveau sur le feu et remuez sans cesse pendant 2 à 3 minutesl.
    • Salez légèrement à votre goût.
    • Laissez refroidir quelques instants et verser délicatement 1 à 2 c. à café sur chaque petits pots de crème au chocolat au lait.
    • Plantez un gâteau Mikado et servez.

     

    Et vous, les pots de crème au chocolat, vous les aimez comment ?

    Et si vous alliez aussi faire un tour sur ce site magnifique Picselo ? une jolie promenade dans un Paris gourmand, charmant, un rien tendance, un brin parisien. Une photo Coutume Café By Piceselo - 47 Rue de Babylone 75007 Paris

     

    picselo

    4 commentaires
  • En passant déjeuner chez Nanashi vendredi, restau bento branché de la rue de Paradis, j'ai pris un don de boeuf - recette japonaise à la viande fondante très typiquement assaisonnée - et une tartelette raisin mascarpone. Nanashi qu'il était bon ce dessert ! Un mélange de textures intéressant : une bonne pâte à tarte, des raisins de petits calibres qui font chkkuiiikkk en bouche quand ils éclatent, et un mélange mascarpone chantilly qui donne corps à l'ensemble. Du coup, me suis empressée de refaire cette recette à ma sauce, avec quelques figues glanées à l'occasion.

    Ma tarte raisin mascarpone

    tarte raisin mascarpone - guilaine de seze

    Recette de ma tarte raisin mascarpone

    Ingrédients

    Pour la pâte brisée sucrée

    • 250 g de farine
    • 125 g de beurre
    • 20 à 25 g de sucre semoule
    • 1 jaune
    • 5 cl d'eau
    • 1 pincée de sel

    Pour la garniture

    • 2 ou 3 grappes de petits raisins blancs (et noirs) type Chasselas
    • 250 à 300 g de mascarpone (adapter les quantités selon la taille de votre fond de tarte)
    • 10 à 20 cl de crème liquide (idem) Fleurette
    • Sucre en poudre

    Comment préparer cette tarte raisins mascarpone

    • Placez la crème Fleurette, le bol et les batteurs au moins 30 min au frais.
    • Préparez la pâte brisée sucrée en vous reportant à ma recette sur cette page, ici.
    • Cuisez la pâte à blanc - c'est à dire sans la garniture. Pour cela, déposez des légumes secs ou des pois de cuisson sur le fond de la pâte brisée sucrée, et enfournez pour 20 minutes à 200°.
    • Quand le fond de tarte est bien doré, laissez refroidir totalement sur une grille ou un plat de présentation.
    • Pendant ce temps, montez la crème liquide en chantilly. (par ici les conseils pour la réussir). Sucrez, gouttez. 
    • Mélangez délicatement le mascarpone à la chantilly. Gouttez et réctifiez éventuellement la quantité de sucre en poudre. Votre mélange ne doit pas être trop sucré car la pâte à tarte est déjà riche.
    • Etalez sur le fond de tarte FROID (très important sinon, votre mélange chantilly-mascarpone va se liquéfier). Vous devez avoir une grosse quantité de crème... presque jusqu'à ras bord !
    • Lavez et détachez les raisins. Disposez sur la tarte. Mélnagez raisins blancs et raisins noirs, à condition qu'ils soient de même taille et de petite taille.
    • Vous pouvez ajouter des figues découpées en quartiers que vous aurez fait rôtir au four à 180° 6 à 8 minutes.
    • Placez au frais si possible 2 heures. Servez.

     

    nanashi guilaine de seze

    Nanashi : 31 rue de Paradis 75010 ou 57 rue Charlot 75003


    votre commentaire
  • En CAP de cuisine, on passe parfois à la télé. Et c'est ce qui va se passer ce soir dans Complément d'enquête, à 22h05 sur France 2 . Ce matin là, on coulait la ganache au chocolat sur la pâte sablée  (voir ma recette ici) quand les cameramen ont débarqué en cuisine avec leur gros bazar, la caméra et le micro moumoutte. On avait nos toques sur la tête. Impatients, on avait un peu le trac. Mais la télé, c'est comme une grosse part de fondant au chocolat ; on en commanderait volontiers une seconde part avant d'avoir entamé la première, puis on finit légèrement écoeuré et on ne sait plus très bien pourquoi.

    Une chose est sûre, les journalistes de France 2, ils ont collé à leur sujet. Ils n'en ont pas démordu de savoir pourquoi, portés par le succès des concours de cuisine télévisés, comme Masterchef ou Top Chef, on avait plaqué nos boulots pour les fourneaux, pour des lendemains qui déchantent...

    Moi qui n'avais jamais regardé tous ces concours de cuisine télévisés ! grrrr

    M'en retourne aux fourneaux.

    Retrouvez ma recette de la tarte au chocolat sur maison.com


    1 commentaire
  • La crème renversée au caramel, quand elle glisse de son moule et atterrit nickel chrome sur le plat de service, on pousse un énorme soupir de soulagement. On embrasserait volontiers ce monticule nappé de son caramel, tellement on a eu peur qu'il ne s'effondre, informe, irrécupérable, flasque. En CAP de cuisine, la recette de la crème renversée au caramel tombe souvent à l'examen. Les astuces ? ne faire aucune erreur sur les proportions, ajouter un oeuf si ces derniers semblent petits, l'eau du bain-marie doit arriver à plus de la moitié de la hauteur de votre moule, surveiller régulièrement la cuisson, faire refroidir avant de démouler...

     

    Retrouvez la recette en cliquant sur ce lien .

    Dites m'en des nouvelles ci-dessous.

     


    votre commentaire
  • On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre.

    Des douceurs sucrées. C'est tout ce qu'il vous faut pour attirer à vous le meilleur de l'année 2011. Bonne année à vous qui me lisez !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique