• Tout savoir sur mes activités cuisine...

    Il y a quelques années je travaillais chez Unilever au marketing relationnel des marques alimentaires... Boursin, Alsa, Amora, Maille, Carte d'Or...  Avec l'équipe on éditait plusieurs fois par an un magazine féminin nommé Pour tout vous dire, distribué à plusieurs millions de consommateurs. Pour les pages "cuisine" de ce magazine, on travaillait avec chefs de produit, stylistes et photographes culinaires pour des recettes très Unilever... !

    Le Boursin par exemple... "comment le sortir du plateau de fromage" (= expression grotesque du chef de produit Boursin) et faire de ce Boursin un ingrédient de vos soupes, entrées ou plats ?

    Avec le Boursin Ail & Fines Herbes, on garnit un fond d'une tarte aux courgettes, une pizza ou une pissaladière, on farcit un poulet avant de l'enfourner, on gratines des champignons de Paris, on agrémente des pâtes aux lardons, des papillotes de poissons, un émincé de dinde, une soupe d'épinards.

    Et le Boursin dressé sur un Roudor, le tout réhaussé d'une cuillère d'oeufs de lumpe. Vous y auriez pensé vous ? Une dée sucrée salée d'Emilie. La recette est ci-dessous.

     

    Le Roudor au Boursin

    Pour 6 entrées

    • 1 boursin Ail & Fines Herbes
    • 4 cuil. à soupe de crème fraîche épaisse
    • 8 roudors ou 8 palets bretons pur beurre
    • 1 boîte de caviar de tomate (ou une bonne sauce tomate aromatisée)
    • 1 boîte d'oeufs de lympe

    Déroulé de la recette de cuisine

    • Tartinez le caviar de tomate (ou la sauce tomate) sur les roudors.
    • Mélangez le boursin et la crème fraîche à la fourchette.
    • Répartissez une grosse cuillère à soupe du mélange sur les roudors à la tomate.
    • Apportez la touche finale en ajoutant une cuil. à soupe d'oeufs de lympe.
    • Réservez au frais.
    • Dressez chaque roudor sur une assiette. Décorez l'assiette de quelques oeufs de lympe restant !
    •  
    •  

    votre commentaire
  • Le temps passe et notre petite Emma, un amour de chipiron, grandit à vive allure. Il faut dire qu'elle est si mignonne avec sa peau blanche, ses joues rebondies et ses yeux clairs qui s'allument comme ceux d'un petit animal aux aguets . Elle est curieuse comme une chouette cette petite boule de sucre. Elle nous donne des envies de gâteaux chauds, moelleux, onctueux... 

    Ca tombe bien. Il vous faut tester ce biscuit léger qui convient parfaitement à un tea time entre amis. Servez un bon thé fumé d'après midi. Sortez vos plus jolies petites assiettes à dessert et proposez à vos convives une part de ce délicieux gâteaux accompagné d'une généreuse cuillère de marmelade à l'orange. Oh que tout cela is so cute, so British.

    Recette du biscuit léger

    Pour 6 personnes

    • 100 g de farine
    • 60 g de poudre d'amande
    • 6 oeufs
    • 160 g de sucre en poudre
    • 20 g de Maïzena
    • 1 pincée de levure chimique
    • Préchauffez votre four sur th. 6/180°.
    • Dans le bol d'un robot, fouettez les oeufs et le sucre pendant 15 min. Cette étape est importante : vous allez obtenir un mélange mousseux et léger, proche de la meringue. 
    • Tamisez la farine puis mélangez-là à la poudre d'amande, la Maïzena et la levure chimique. A l'aide d'une marise, ajoutez délicatement au mélange oeufs-sucre et mélanger délicatement en soulevant la masse par le milieu. 
    • Beurrez et farinez votre moule. Attention, votre moule doit être de bonne taille. Versez aussitôt la pâte en remplissant le moule aux trois quarts. Mettez à cuire au four pour 25 min. 
    • Servez chaud avec une cuillère de marmelade d'orange. 
    • Vous pouvez aussi servir ce biscuit froid avec une crème à la vanille, une compote de pommes chaude ou une salade de fruits frais.

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires